Comment attirer la Génération Y (les Millennials) ? Du sens, des valeurs et une croissance plus responsable

generation_y_alter_ego

 

Cette année encore le cabinet Deloitte a interrogé la Génération Y. Cette fameuse génération qui représentera 75% des salariés en 2025 et qui tend vers les entreprises qui ont des valeurs et une conduite en accord avec ces dernières !

 

La génération Y en 6 chiffres

 

Découvrez les 6 chiffres présentés par le cabinet pour anticiper le marché de demain et mieux comprendre les futurs leaders de notre société :

  • 56 % des jeunes issus de la Génération Y n’envisagent aucune collaboration avec certains employeurs en raison de leur éthique ou de la bonne conduite de ces entreprises. Les Millennials sont plus indépendants et plus enclins à placer leurs valeurs personnelles au-dessus des objectifs de l’entreprise.

 

  • 49 % ont refusé des missions allant à l’encontre de leurs valeurs ou de leur éthique. Ils redéfinissent la mission de l’entreprise, gèrent leur carrière de manière proactive et restent fidèles à leurs valeurs.

 

  • 7 sondés sur 10 estiment que leur employeur partage leurs valeurs personnelles. Loin de s’éroder une fois en poste, la quête de sens des Millennials les anime tout au long de leur carrière. Elle est déterminante dans le choix de l’employeur, dans les missions sur lesquelles ils s’investissent puis dans la façon dont ils managent.

 

  • Deux tiers des membres de la Génération Y sont désireux de quitter leur entreprise d’ici 2020, et 44 % dans les deux prochaines années. La fidélité de la Génération Y vis-à-vis de leur entreprise est fortement liée aux opportunités de développement en matière de leadership, à la marge de manœuvre qu’on leur offre quant au contrôle de leur carrière, à la flexibilité du travail (trois quarts sont intéressés pour travailler depuis chez eux, où ils se sentent plus productifs), à la place faite à l’équilibre vie privée/vie professionnelle et aux valeurs de l’entreprise.

 

  • Près de 9 collaborateurs sur 10 (87 %) issus de la Génération Y estiment à cet égard que la réussite d’une entreprise devrait être mesurée sur des critères allant au-delà des seuls résultats financiers. Selon eux, une entreprise devrait être évaluée (au-delà de sa performance financière) sur la façon dont elle développe ses talents, se comporte avec ses clients et contribue à l’évolution de la société.

 

  • 63 % estiment que leurs compétences en termes de leadership ne sont pas suffisamment développées

 

Une croissance verte et durable

Il y a deux ans cette même tendance était exprimée à travers une forte aspiration de la Génération Y pour une croissance verte et durable. La jeune génération s’attendait déjà à ce que l’entreprise soit exemplaire quant à ses valeurs. Elle rejette totalement la dissonance pouvant exister entre les pratiques des collaborateurs et managers et les valeurs affichées. Les entreprises vont devoir évoluer de manière radicale vers une croissance plus responsable et des valeurs plus profondes pour attirer les leaders de demain.

 

 

Prêts à entrer dans un monde plus durable et responsable ?!

Nous vous y accompagnons… 😉

 

Vous aimerez aussi…