Actualités

Le Bonheur National Brut (BNB), vous connaissez ?

Bonheur-National-Brut-BNP-Alter-Ego

Dans la continuité de la semaine européenne du développement durable, nous voulions vous présenter le Bonheur National Brut, indicateur du développement d’un pays par le bonheur des habitants du territoire. Pour mieux comprendre commençons pas les indicateurs classiques : le PIB et l’IDH.

 

Les indicateurs économiques classiques

Le Produit Intérieur Brut dit PIB est l’ensemble des richesses produites sur un territoire au cours d’une année.

Sa formule magique :

PIB = somme des valeurs ajoutées + TVA + droits et taxes sur les importations – subventions sur les produits.

Le PIB reste un indicateur de richesse et non de développement du territoire. C’est là que l’IDH entre en jeu. C’est un indicateur plus qualitatif que le PIB, il intègre des paramètres pour évaluer le niveau de vie des habitants du territoire.

L’Indice de Développement Humain, dit IDH est calculé sur la base de trois indices qui mesurent la santé (espérance de vie à la naissance), le niveau d’éducation (taux d’alphabétisation et de scolarisation) et le niveau de vie (PIB par habitant) des habitants du territoire.

Sa formule magique :

IDH = longévité + niveau d’éducation + niveau de vie /3

 

Une alternative plus durable : le Bonheur National Brut

Comme nous venons de le préciser, le PIB mesure seulement l’activité du marché. Tout s’additionne dans son calcul, y compris ce qui crée plus de pollution, de maladies ou qui crée des effets induits négatifs. Par exemple, une guerre rajoute de la valeur au PIB.
Quant à l’IDH, il laisse de côté beaucoup d’activités qui participent au bien-être mais sont en dehors du périmètre du marché productif comme élever ses enfants, prendre du temps pour ses loisirs…

C’est pourquoi le Bhoutan propose une piste d’amélioration de ces indices avec le Bonheur National Brut – BNB.

Après avoir observé les autres pays, Jigme Singye Wangchuck, le 4ème roi de la dynastie Wangchuk du Bhoutan, se rend compte que ce ne sont ni la prospérité, ni le développement économique qui apportent la joie aux peuples.
Pour lui, le développement doit se faire autrement et il instaure une nouvelle priorité : développer le pays en visant d’abord le bonheur des citoyens.
En d’autres mots, le bonheur objectif est considéré comme le développement le plus ultime. ​

Selon Kaizen Magazine « Le BNB mesure la richesse autour de quatre piliers créateurs de sens : l’économie durable, la promotion de la culture, le mode de gouvernance et la qualité environnementale. Une utopie réalisée ! »

Neuf domaines découlent de ces quatre piliers :

Bonheur-National-Brut-BNB-9-piliers-Alter-Ego

Au Bhoutan, cet indicateur a été mis en place et a permis de générer :

  • L’interdiction de la publicité en faveur de l’environnement ;
  • Une éducation nationale, où l’on prépare les élèves à devenir des « ambassadeurs du changement »
  • Une agriculture 100% bio d’ici 2020 ;
  • Une empreinte carbone neutre ;
  • Un territoire composé à 60% de forets ;
  • Un tourisme durable ;
  • Des mesures de santé et d’éducation gratuites pour tous ;

 
Explications et application du BNB en vidéo :

 
Un enfant – filmé par Marie-Monique Robin – résume ce qu’est le BNB : « ce n’est pas « moi, moi, moi… » Mais toute la communauté, la société, tous ensemble. Que tout le monde soit heureux, le voilà, le vrai bonheur. »

Et c’est également la responsabilité de tout un chacun confirme le même petit garçon : « Même à mon âge je peux aider le monde à devenir meilleur. »

 

Source : http://www.centre-bnb.org/introduction-au-bnb.html